Après une longue absence , je me suis sentie obliger d'écrire aujourd'hui... Il y avait longtemps que l'écriture et la chronique avaient disparues de ma vie ... mais le départ d'une personne importante pour moi, m'a poussé aujourd'hui à reprendre la plume ....

 

La Chronique du vendredi 23 décembre 2016

Mon coeur est lourd.. mais il n’est pas seul aujourd’hui…Ils sont plusieurs à etre en berne ce vendredi… C’est Nouyel … Mais c’est pas joyeux ….

Tous ceux qui ont croisés ta route professionnelle se sentent un peu perdus, abandonnés… Il m’est difficile d’exprimer ce que je ressens

C’est comme un divorce … On perd une moitié, un petit morceau de soi même.

Maurice, T’as poussé le bouchon un peu trop loin, et Mémé a finalement fini dans les orties … Mais les orties, ca pique les fesses et cela fait rougir les yeux … A moins que cela soit l’ail ?? Je sais plus, j’y perd mon latin !

Avec qui, je vais faire un caprice maintenant ??Paillette part, et c’est notre feu d’artifice qui décline.

J’aurai aimé que tout cela ne soit qu’un tour de passe-passe, mais non … c’est la vie, comme tu dis !

Allez fais moi encore un sourire, car c’est vendredi ... et j’écris une chronique pour toi…Cela faisait longtemps ! Depuis le cimetière, elle n’avait plus vue le jour ! Aujourd’hui, elle n’est ni nécrologique, ni logique, elle ne devrait pas exister …mais tu m’y as forcé… !

Cependant la bascule étant pétée, tes pieds dévernis et le chat ne miaulant plus, il a fallu intervenir ! Alors avec les Drôles de Dames, nous t’avons fais le bureau et dû nous éponger les yeux avec des serviettes hygiéniques, mettre du déo partout … mais ne faisons pas l’Autruche … tu fais chier Paillette !

On sait bien que cela n’est pas un Adieu, que la Vie existe ailleurs qu’ici , mais Oléo sans toi , c’est un peu comme un verre de Mojito sans menthe … c’est fade et sans saveurs !

Dans la cours des Miracles, le flutiste, le violoniste et tout l’orchestre te regardent partir … Restes la tête droite, reste fière, car au final … l’épanouissement t’attend au tournent.

Je te souhaite bon vent, et que ta nouvelle vie professionnelle t’inspire de jolies choses !

Je t’embrasse fort… petite fée !