Souvenir, Souvenir…

 

Tu n’étais pas mon idole à Sang pour Sang, mais tu étais l’idole des jeunes depuis bien des années. Né dans la rue, assis sur un trottoir, tu jouais de la guitare, tu avais envie de nous donner l’envie, tu voulais la fête, les rires, et la foule en délire.

Alors tu as travaillé encore et encore, tu as dépensé tant de forces pour que ton nom ne soit pas en argent mais en or . Excuse-moi partenaire, mais tu n’étais ni un charpentier, ni un chanteur abandonné….Tu as donné tout ce que tu avais, tu as su t’abandonner afin que les battements de nos cœurs soient sur la même longueur d’onde.

Toutes tes musiques qu’on aime, elles viennent du cœur, et on les chantera toujours… on pleure mais on les chante quand même….

Tu ne voulais pas t’envoler sans elle, mais comme une étoile qui s’éteint dans la nuit, c’est fini, fini pour toi … Les projecteurs se sont éteints, le diable est passé de bonne heure. A l’aube, tu nous as donné ta Vie. Il n’y a plus d’espoir…On aurait tous aimé retenir la nuit, à l’infini, qu’elle devienne éternelle. Ne me demandes pas d’où vient notre tristesse… mais on a tous quelque chose en nous de Johnny !

Tu veux que je te dise : tu n’étais qu’un fou, un fou d’amour. Tu nous as souvent répété pour qu’un Grand Amour vive toujours, il faut qu’il meure… qu’il meurt d’Amour. Nous allons laisser derrière toutes nos peines, nous libérer de nos chaines et rallumer ta Vie.

Tu ne partiras pas sans un éclat de voix, sans un bruit, sans amour, et sans un seul ami, et je te promets que nous n’oublierons jamais ton nom…

Aujourd’hui Gabrielle, Laura, Marie, Diego, tous se sentent abandonnés…mais d’une seule et même voix, tous ensemble, voici notre prière pour te garder :

 

Que je t’aime, que je t’aime ….